DILANN TOURS MADAGASCAR , VOYAGE NATURE

DILANN TOURS MADAGASCAR  , VOYAGE NATURE

TOURISME EN AFRIQUE – LE MARCHE MALGACHE ABSENT DU TABLEAU

Tourisme en afrique.jpg

 

 

Le tourisme africain serait un potentiel à exploiter. Pour tirer profit de ce marché, des mesures doivent être prises dont la promotion de Madagascar.

Beaucoup reste à faire. Les Africains pourraient représenter un grand potentiel pour le marché du tourisme en Afrique. D’après le rapport 2017 de la conférence des Nations unies sur le commerce et le développement (CNUCED), en Afrique, quatre touristes internationaux sur dix sont Africains. Ce chiffre est beaucoup plus intéressant pour l’Afrique subsaharienne. Les touristes africains représentent les deux tiers des arrivées. En ce qui concerne Madagascar, l’arrivée des touristes originaires du continent reste encore très faible.
C’est le résultat d’une absence de promotion auprès du continent africain. Car jusqu’ici, le seul évènement auquel Madagascar a participé reste l’Indaba en Afrique du Sud. « Le développement du marché touristique nécessite une grande promotion auprès des voyageurs internationaux. Le budget dont on dispose actuellement ne nous permet pas de cibler le marché africain », a souligné Joel Randriaman-dranto, président de l’office national du tourisme de Madagascar (ONTM). Toutefois, il reste très optimiste sur l’évolution de la situation. « L’arrivée des deux nouvelles compagnies aériennes, comme Kenya Airways et Ethiopian Airlines est déjà un bon signe pour le marché malgache. La compagnie éthiopienne nous ouvre un nouvel horizon», soutient ce responsable.

Demande accrue
Par ailleurs, le rapport du CNUCED démontre que « contrairement à ce que l’on pourrait croire, ce sont les Africains qui tirent de plus en plus la demande touristique en Afrique ». « Pour mettre le potentiel du tourisme intrarégional au service de la croissance économique du continent, les gouvernements africains devraient prendre des mesures pour libéraliser les transports aériens, promouvoir la libre circulation des personnes, garantir la convertibilité des monnaies et, surtout, reconnaître la valeur du tourisme africain et l’intégrer dans leurs plans », recommande le rapport.
Si l’Afrique du Nord était la principale destination touristique du continent, le tourisme reste, toutefois, un secteur clef dans les petits États insulaires en développement (PEID) d’Afrique. En fait, les trois pays où le tourisme contribue le plus au PIB sont tous des PIED. Il s’agit des Seychelles (62 %), de Cabo Verde (43 %) et de Maurice (27 %). Ces pays, qui sont, pour la plupart, relativement petits, comptent également parmi les plus dépendants des exportations de services.

 

Lova Rafidiarisoa

 

http://www.lexpressmada.com/blog/actualites/tourisme-en-afrique-le-marche-malgache-absent-du-tableau/

http://www.dilanntours-madagascar.com/

 

ERIC PRETREL 01.jpg



18/07/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 97 autres membres