ARANTA – UN NOUVEL ESPECE POUR LES MICROCEBES - DILANN TOURS MADAGASCAR

DILANN TOURS , Madagascar nature et authentique

DILANN TOURS ,  Madagascar nature et authentique

ARANTA – UN NOUVEL ESPECE POUR LES MICROCEBES

Aranta.jpg

 

Des primates nocturnes, les plus petits au monde, sont désormais abrités au le Parc Reniala, à Aranta. Ce, pour les protéger des activités humaines et des feux de brousse. 

Aménagement d’un espace de vie pour les petits primates. Le Groupe Star n’a pas hésité à en financer les travaux afin de leur offrir un nouvel habitat. Et ce, dans le Parc Reniala, situé dans l’enceinte de la SIB à Aranta. L’objectif de l’opération est de garantir leur préservation car ils ne se sont jamais adaptés à leur dernier espace de vie. L’inauguration officielle du nouvel enclos a eu lieu, hier matin.
Ce nouveau site répond mieux aux besoins des microcèbes. Les responsables du Parc ont, en effet, mis en place des enrichissements alimentaires qui favorisent leur développement et leur évolution au plus proche de leurs conditions naturelles.
« Parmi les quatre axes d’intervention de la Star, figure l’environnement. Cette action constitue une occasion de préserver des espèces rares et endémiques du pays. Le Parc Reniala regorge de trésors en terme de faune et de flore », présente Karine Razafindrakoto, responsable de la communication du Groupe Star.
Microcebus murinus de son nom scientifique- Vakiandry en malgache, Microcèbe mignon en français, Gray mouse lemur en anglais- il mesure 12 cm et pèse au maximum 90 grammes.

Discret et peu visible
C’est une espèce endémique de Madagascar, malheureusement elle est en grand danger à cause des activités humaines et des feux de brousse. Elle est très discrète et peu visible, car strictement nocturne. Sa journée se passe dans un arbre creux ou dans un trou sur le tronc d’un arbre.
Le parc Reniala s’étend sur 25 ha. Dans ce refuge botanique et zoologique se trouve un ensemble d’écosystème reconstitué et comprenant différentes espèces de la faune en captivité de Madagascar.
La réserve botanique, pour sa part, met en valeur des espèces endémiques, dont le « tahina » ou spectabilis, une sorte de palmier en voie de disparition dans le monde. Le parc Reniala en abrite encore quelques dizaines de pieds.
« Quelque 888 résidents et 222 touristes ont déjà visité le parc, un primatologue malgache est même venu sur le site pour les étudier. Des lémuriens appelés marocains, primates et Ankoay vivent également dans le parc. Des crocodiles et des autruches y sont élevés, en captivité certes, mais en l’état naturel », explique Nigar Barday, gérante du Parc.
Écoliers, étudiants ou particuliers peuvent visiter le parc entouré de forêts de mangroves et de plusieurs végétations.

 

Vero Andrianarisoa

 

http://www.lexpressmada.com/blog/actualites/aranta-un%E2%80%88nouvel%E2%80%88espace%E2%80%88pour%E2%80%88les%E2%80%88microcebes/

http://dilanntours-madagascar.blog4ever.com/

 

DSC02407.JPG



12/12/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 110 autres membres