DILANN TOURS MADAGASCAR , VOYAGES SUR MESURE

DILANN TOURS MADAGASCAR  , VOYAGES SUR MESURE

ANTSIRABE – « GRANDIR A» SE SOUCIE DES ENFANTS DES RUES

Bira-2.jpg

 

 

L’association mène des activités pour préserver le droit des enfants, surtout des petits SDF. Mais les résultats sont mitigés.  

Nous les enfants des rues, on aimerait avoir les mêmes droits que toi. » C’est le slam des enfants abrités  au Centre d’hébergement temporaire de « Grandir à ». De nombreuses activités sont entreprises et des efforts déployés par plusieurs acteurs pour préserver les droits de l’enfant. Pourtant, le bilan sur le terrain reste très mitigé. Comme dans d’autres pays, des petits Malgaches sont tous les jours victimes de discrimination : ils n’ont pas accès à l’éducation, ne sont pas enregistrés à la naissance, ne sont pas protégés, sont exposés à toutes sortes de violences et de sévices, ne sont ni entendus ni écoutés. Aussi, afin de pallier ces phénomènes, l’association « Grandir à » s’est installé à Antsirabe depuis quelques années pour contribuer au respect des droits des enfants, notamment pour les petits SDF qui subissent, plus que d’autres, de nombreuses violations de leurs droits.

Éducation
Des activités éducatives ludiques comme le cinéma, la bibliothèque ambulante et la danse sont ainsi proposées à ces enfants, parfois aussi victimes aussi de troubles psychologiques. Pour les enfants qui vivent dans la rue et sont en situation de rupture familiale, des maraudes (missions d’assistance aux sans-abri sur terrain) sont mises en place toutes les semaines pour aller à leur rencontre. Le but étant de tisser et dedévelopper une vraie relation de confiance avec eux et les amener à entrevoir une autre vie que dans la rue, par exemple au centre d’hébergement temporaire.
Afin de les aider à retrouver une vie familiale normale, une équipe se rend  aussi dans les familles des enfants, âgés de 10 à 15 ans, hébergés au centre afin de comprendre leur histoire et les raisons pour lesquelles ils ont atterri dans la rue. Et s’il est encore possible de renouer les liens entre l’enfant et ses parents, l’équipe met tout en œuvre pour sa réussite.
Dans le cadre de la Journée mondiale des droits de l’enfant célébrée hier, l’association « Grandir à Antsirabe », a lancé une réflexion à laquelle chacun doit réfléchir pour savoir comment il pourra contribuer à la réduction des inégalités et à l’amélioration du bien-être de tous les enfants, dont ceux des rues.

 

Angola Ny Avo

 

http://www.lexpressmada.com/blog/actualites/antsirabe-grandir%E2%80%88a-%E2%80%88se%E2%80%88soucie%E2%80%88des%E2%80%88enfants%E2%80%88des-rues%E2%80%88/

http://dilanntours-madagascar.blog4ever.com/

 

 

385.JPG



30/11/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 102 autres membres