DILANN TOURS MADAGASCAR

DILANN TOURS MADAGASCAR

VOHEMAR – DES LÉMURIENS GRILLES SAISIS

Lemurien.jpg

 

 

Le trafic des lémuriens persiste dans la partie Nord-est de l’île. Le flair d’un agent de la forêt aurait permis de mettre la main sur le braconnier.

 

Le trafic des lémuriens, classés comme espèce en voie de disparition, n’en finit pas dans la région de Sava. 56 lémuriens grillés ont été découverts dans un taxi brousse reliant Ampa­nefena et Vohémar, ce mois, selon le rapport du commissariat de la Police à Vohémar, joint au téléphone, hier. « Un agent de la forêt, étant parmi les passagers de ce véhicule, a senti l’odeur de ces mammifères grillés. En apprenant que ce bagage allait être récupéré par une personne à l’arrivée, il a fait appel à la Police pour intercepter ce présumé braconnier », a expliqué la source.
Ces animaux proviendraient de l’aire protégée de Loky Manambato dans la région de Sava, et allaient être vendus dans des hôtels de Sambava. « Il n’est pas difficile pour les chasseurs de capturer ces mammifères. Ils mettent du poison dans des bananes qu’ils donnent ensuite à ces animaux. Ces derniers en meurent et se font griller après », a soutenu Mananjary, un habitant de Vohémar.
Le présumé trafiquant a été arrêté et a été placé sous mandat de dépôt, à la prison d’Antalaha, en attendant son procès en octobre, selon encore la source auprès du commissariat de Police à Vohémar.

Au menu
C’est la deuxième fois cette année que des lémuriens grillés, provenant toujours de cette aire protégée, ont été saisis, si on se réfère au rapport des autorités locales. « 62 “ankomba” (lémuriens) capturés ont été appréhendés en juillet », a soutenu une source informée. Les habitants de cette région sont sûrs que le commerce illégal des lémuriens est ponctuel. « Plusieurs hôtels à Sambava et à Antalaha offrent des lémuriens dans leur menu, bien qu’ils ne le mentionnent pas dans leur carte», a affirmé l’un d’eux.
Le trafic illicite des espèces en danger a fait couler beaucoup d’encre, mais l’État tarde à prendre des mesures adéquates. Des chercheurs sur les primates affirment pourtant que d’ici quelques années, 90% de la centaine d’espèces de lémuriens pourraient disparaitre si aucune mesure n’est prise. La « bonne gestion » des aires protégées est remise en question.

 

Miangaly Ralitera

 

http://www.lexpressmada.com/blog/actualites/vohemar-des-lemuriens-grilles-saisis/

http://www.dilanntours-madagascar.com/

 

 

IMG_6951.jpg



01/10/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 93 autres membres