DILANN TOURS MADAGASCAR

DILANN TOURS MADAGASCAR

TRANSPORT AERIEN – CORSAIR RENFORECE SES LIENS AVEC MADAGASCAR

Corsair.jpg

 

 

La compagnie française a fêté, hier, ses vingt ans d’implantation à Madagascar. Une occasion pour Corsair de raffermir les liens avec les acteurs économiques de la Grande île.

 

Vingt ans. Les racines de la compagnie sont bien imp­lan­tées dans la Grande île. Corsair dessert la ligne Antananarivo-Paris depuis, exactement le 02 novembre 1996. Elle met ainsi à la disposition des voyageurs trois vols hebdomadaires réguliers. Une implantation qui fait la fierté du groupe TUI dont la compagnie est une filiale. Groupe qui n’est autre que le plus grand groupe de tourisme au monde et le premier voyagiste français.
Ne comptant pas s’endormir sur ses lauriers, la compagnie projette de desservir toutes les îles de l’océan Indien, comme c’est déjà le cas dans les Caraïbes avec les lignes Martinique – Guadeloupe ou encore les îles de Saint-Martin, de Saint-Barthélemy, ainsi
que de Sainte-Lucie. Ainsi, Corsair dessert l’île de la Réu­nion, Mayotte et l’île Maurice sur la base d’un trafic régulier avec une fréquence maximum.

Qualité/prix
En ce sens, une signature de partenariat avec les îles  Vanille est déjà en cours d’élaboration, notamment avec la demande formulée par la compagnie de desservir la ligne Antananarivo-La Réu­nion. « Un projet qui tombe à point nommé dans le sens où nous, via l’open sky, opérateurs aériens œuvrant dans la région, essayons de trouver le moyen
de pallier l’insuffisance de connectivité aérienne dans la zone océan Indien », indique Jean Michel Andrianasolo , directeur de cabinet du ministère des Transports et de la météorologie.
Cependant, cette pérennité des activités de la compagnie française n’est pas le fruit du hasard. En effet, si aujourd’hui Corsair arrive à assurer les trois vols hebdomadaires sur la ligne Tanà – Paris, soit près de 35.000 voyageurs transportés à l’année, c’est en raison d’une stratégie qui lui est propre. « Le principe de proposer le meilleur rapport qualité / prix du marché sur les destinations qu’elle dessert demeure l’ADN de notre marque », s’enthousiasme Pascal de Izaguirre, prési­- dent directeur Général de la compagnie.
D’autres secteurs tels que le social ne sont pas non plus en reste avec la création, en 1997, de l’ONG Aeropartage, un organisme à but non lucratif, essentiellement composé de personnel Corsair, et mettant les compétences de ses adhérents au service des plus défavorisés, notamment des enfants vivant principalement à Madagascar et au Sénégal.  Elle est intervenue, à plusieurs reprises, lors des opérations d’urgence à Madagascar, en distribuant des vivres, des vêtements, des matériels utiles pour les soins, des couvertures, des purificateurs d’eau et des médica­ments. Quelques raisons qui expliquent le renforcement de la présence de la compagnie malgré les difficultés rencontrées au fil de ces deux dernières décennies, pour ne citer que les innombrables crises politico-économiques qu’a   subies le pays.
Avec cette volonté de Corsair de s’attaquer aux lignes régionales, les craintes que la compagnie Air Madagascar souffre d’une plus forte concurrence ne sont pas loin. Mais Roland Ratsiraka, ministre du Tourisme se veut rassurant. « En aucun cas, le développement de Corsair ne doit être considéré comme une balance négative face à la situation de la compagnie nationale », soutient-il. Il estime que,
« au contraire, Air Madagas­car pourra considerer cette desserte internationale comme un signe de complémentarité en misant sur le renforcement de ses lignes intérieures de façon à pouvoir se redresser de cette situation dans laquelle elle se trouve actuellement ».

 

Harilalaina Rakotobe

 

http://www.lexpressmada.com/blog/actualites/transport-aerien-corsair-renforce-ses-liens-avec-madagascar/

http://www.dilanntours-madagascar.com/

 

MD000748.JPG



20/10/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 93 autres membres