DILANN TOURS MADAGASCAR

DILANN TOURS MADAGASCAR

MAURICE – CENT TRENTE TORTUES SORTIES A IVATO INTERCEPTEES

Sokatra2.jpg

 

 

Cent trente tortues de Madagascar ont été interceptées à Maurice. Les policiers, les douaniers malgaches ainsi que les responsables de la sécurité aérienne n’ont vu que du feu.

Un trafic qui s’effectue sous les yeux et à la barbe de la Police de l’Air et des Fron­tières ainsi que des douaniers malgaches. Après avoir réussi à faire sortir cent trente bébés tortues par des moyens qui laissent rêveur à l’aéroport international d’Ivato, une Malgache a été interpellée à Maurice, lundi, avec les animaux qu’elle a réussi à faire passer.
Ce coup de filet a été réalisé par les officiers de l’aéroport de Maurice (AML). La présumée contrebandière est soupçonnée de trafics d’animaux, de Madagascar, vers les pays de l’Asie du Sud-est, à l’instar de la Malaisie, où une tortue se vend jusqu’à trois mille dollars, sur le marché d’animaux de compagnie.
Ce coup de théâtre a eu lieu  à Plaisance, à l’aéroport international Sir Seewoosagur Ramgoolam. Passée au scanner, une  valise appartenant à la suspecte a provoqué un déclic, ayant mis la puce à l’oreille des hommes de l’AML. Des images anormales sont apparues sur l’écran, du coup, les officiers ont conduit le bagage sur le banc de fouille, pour contrôle, c’est alors qu’ils ont découvert le pot-aux-roses. Soigneusement rangés, cent trente bébés tortues déshydratés y ont été retrouvés. Du coup, les officiers de l’AML ont averti  les douaniers mauriciens, ainsi que la police en charge de l’aéroport.

Vives critiques
Le quotidien « Défi média » précise dans ses colonnes que, lors de ses premières auditions, la suspecte aurait tenté de trouver une échappatoire, en indiquant  que la valise ne serait  pas la sienne. En scrutant son dossier de voyage, les autorités ont décelé que sa destination finale était Singapour, et qu’elle faisait juste escale à Maurice, lorsque le trafic a été mis à nu. Son périple pour l’Asie a, du coup, tourné court, et l’avion est parti sans elle.
« Comment se fait-il que ces animaux aient pu échapper aux contrôles à Madagascar   », C’est la question qu’a posé  le Dr Vikash Tatayah, directeur de conservation de Mauritian Wildlife Foun­dation. « Le transport de choix pour ces animaux reste la voie aérienne. Il y a une grande demande de tortues, notamment les tortues Radiata, les tortues à soc (Angonoka) et les tortues araignées. C’est un business fort lucratif »,  a-t-il souligne dans le journal « Défi media ». Une enquête est ouverte et des procédures ont été entamées au vu du rapatriement de ces tortues, endémique de la Grande Île.

 

Seth Andriamarohasina

http://www.lexpressmada.com/blog/actualites/maurice-cent-trente-tortues-sorties-a-ivato-interceptees-62414/

http://www.dilanntours-madagascar.com/
http://dilanntours-madagascar.blog4ever.com/
https://twitter.com/dilanntours

 

MD000678.JPG

 



17/05/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 93 autres membres