DILANN TOURS MADAGASCAR

DILANN TOURS MADAGASCAR

LE PARC NATIONAL DE L’ISALO Trek de 3 jours

 

 

LE PARC NATIONAL DE L’ISALO

Trek de 3 jours

 

Temps de voiture : 5 à 6 heures  Difficulté : assez difficile

Dénivelé : J1 : 0 m, J2 : 500 m environ, J2 :-200 m

Temps de marche : J1 : 2h, J2 : 7 h, J3 : 4 h

 

Intérêt de la randonnée :

Rencontre avec une des splendeurs naturelle de Madagascar aux couleurs et aux formes uniques ! Un grand classique dont on ne se lasse pas !

 

DESCRIPTION DE LA RANDONNEE

Jour 1 :2 heures de marche et faible dénivelé

Départ de Fianarantsoa en début de matinée direction le massif de l’Isalo. Au cœur du pays Betsileo et ses paysages de rizières étagées et ses villages parsemés tout alentour, vous franchissez le col d’Ambalavao pour faire face au magnifique massif de l’Andringitra. Sur la descente vous apercevrez les vignobles de Soavita et le grand bassin agricole d’Ambalavao avec la « Femme couchée » sur la droite. La route du Sud qui mène à Ranohira prend alors des airs de solitude avec des monolithes granitiques et une végétation plus éparse. Passé la ville d’Ihosy, le fameux plateau d’Ihorombe s’étend à l’infini pour finalement parvenir face au somptueux massif de l’Isalo. Dans l’après midi, installation au bivouac sous les manguiers à Ranohira basse puis vous partez, accompagner par le guide local, pour la randonnée vers le canyon des rats. Une balade de 2 heures qui vous donnera un avant gout de la splendeur naturelle que ce massif vous dévoilera pendant les prochains jours. Baignade possibles dans les piscines naturelles au fond lu canyon.

Retour au bivouac en fin de l’après midi.

Jour 2 : 7 heures de marche et 500m de dénivelé

Un conseil : réveillez-vous au lever du soleil et profitez du soleil levant qui baigne de ses premiers rayons le massif qui vous attend !

Après une petite marche d’approche du bivouac, au pied des falaises immenses ont subsisté quelques reliques de forêt qui abritent quelques lémuriens dont le lémur catta, reconnaissable à sa longue queue ornée d’anneaux blanc et noir, et le sifaka tout blanc, sauteur infatigable. Avec de la chance et du silence, il est possible de les surprendre au détour du chemin qui sinue entre les arbres et les  blocs rocheux. Les canyons ouvrent leurs portes et dévoilent leurs splendeurs aux curieux qui osent s’aventurer dans ses entrailles. Les immenses parois écrasent par leur grandeur et révèlent de véritables trésors cachés dans un décor insolite.

Retour au soleil, et monter au sommet des rebords de l’Isalo d’où l’on peut profiter d’un superbe panorama vers le nord. Une fois ces fantastiques murailles franchies, l’originalité des formes dues à une érosion plurimillénaire ouvre son cœur. Tout au long du circuit, l’étonnement succède aux surprises, tellement les formes, les couleurs et la végétation ont su développer d’exceptionnels paysages! Après 6 heures de marche dans ce désert minéral sous un soleil de plomb et voilà LA récompense de cette dure journée : la piscine naturelle et ses eaux accueillantes. Un bain bien mérité et un nouveau coucher du soleil reposant concluent cette fin de journée. Repas au lieu de campement et nuit sous la tente pour faire de beaux rêves.

Jour 3 : 4 heures de marche et 200m de dénivelé

Petit déjeuner à la fraîcheur du matin (les nuits sont un peu fraîches !) sous les premiers rayons du soleil qui viennent lécher votre peau et vous donner un nouvel élan pour attaquer cette journée pleine de nouveautés.

La marche débute facilement avec la traversée d’un plateau aux allures de savane africaine. Ensuite commence la descente vers le fond d’un vallon escarpé sur un sentier bien aménagé avec ses escaliers pour la sécurité des « autres » touristes moins aventureux. Au fond coulela Namazaau bord de laquelle une agréable forêt protectrice du soleil abrite des lémuriens peu farouches. En remontant le cours d’eau sur environ 30 minutes, la somptueuse cascade des Nymphes et ses eaux fraîches vous accueillera dans un décor sombre où le soleil ne perce jamais les eaux limpides et qui semblent abriter un monstre tellement le fond est obscure. Mais n’ayez crainte, aucun monstre du Lochness n’a été remarqué jusqu’à présent! Sortie du canyon et retour sur les vastes étendues de l’Ihorombe et sa chaleur écrasante jusqu’à Ranohira.

Retour en véhicule au choix sur Fianarantsoa ou Tuléar.

  


 

 



23/01/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 93 autres membres