DILANN TOURS MADAGASCAR

DILANN TOURS MADAGASCAR

FESTIVAL – L’ART URBAIN VA A LA RENCONTREE DU PUBLIC

L1.jpg

 

Un événement particulier pour tous les férus d’art de la Grande île depuis trois éditions maintenant. De Mahajanga à Antananarivo, le Festival d’Art urbain conjugue découvertes, partages et créativités en son sein.

 

L2.jpg

 

Durant cette semaine, Mahajanga a été le théâtre d’un événement artistique rare et atypique en son sein grâce au Festival d’Art urbain.

 

 

Partis d’une initiative visant à enrichir le milieu de l’art contemporain dans sa généralité, en 2010, des artistes décident de se fédérer autour d’une même cause, faire valoir le talent de chacun dans le cadre d’un événement inédit. Des artistes malgaches et sud-africains se sont alors retrouvés, surpris par le manque de connaissances culturelles et de dialogue entre les deux pays. De là sont nés leur programme d’échanges entre artistes et l’idée d’imaginer différentes formes de collaboration.

 

L3-300x169.jpg

Suite à cette collaboration artistique d’envergure internationale entre les deux pays, un festival d’art multidisciplinaire et l’initiative « The Africa Nosy Art Exchange » (Anae) ont vu le jour. À travers cela, une plateforme a été mise en place pour lier et forger un réseau d’acteurs culturels du continent africain et des îles alentours, dans le but d’aller au-delà de cette séparation culturelle, historique et géographique entre Madagascar et l’Afrique du Sud.
Dans le cadre de l’ouverture officielle de la 3è édition du Festival d’Art urbain qui se tient actuellement à Mahajanga et à Antananarivo jusqu’à la fin de ce mois d’octobre, l’Association d’artistes La Teinturerie, ainsi que l’Is’Art galerie Ampasanimalo et ses partenaires entendent enchanter et égayer ces deux grandes villes par l’intermédiaire de leurs artistes.

 

L4-300x169.jpg

L5-300x300.jpg

Le Festival d’Art urbain revient, cette semaine,dans la Ville des Mille et retrouve, entre autresses quartiers au sein de l’Is’Art Galerie Ampasanimalo.

 

Participation internationale

Avec près d’une vingtaine d’artistes de tout âge et de tout horizon en son sein, le Festival d’Art urbain envisage de satisfaire le public amateur d’arts de la Grande île, mais surtout la soif de créativité et de découvertes de ses participants aussi bien nationaux qu’internationaux. Cette année, le festival rassemble une communauté d’artistes dans la ville côtière de Mahajanga, ainsi qu’à l’Is’art Galerie / La Teinturerie dans l’espace urbain d’Antananarivo pour une courte résidence aboutissant à un festival ouvert au public. Dix artistes malgaches sont invités à travailler avec des artistes de l’Afrique et des îles de l’océan Indien. Cette année, le festival invite des artistes de la Zambie, des Seychelles, de La Réunion, du Bénin, du Kenya et de l’Afrique du Sud. Le festival d’Art urbain organise également sa première collaboration curatoriale avec Jarrett Erasmus, artiste et curateur d’Afrique du Sud, avec Burning Museum qui travaillera avec Tahina Rakotoarivony, fondateur du festival Founder et directeur d’Is’Art galerie. Par la suite une exposition en Afrique du Sud est envisagée, en 2017, afin d’élargir et d’enrichir encore plus ces échanges entre artistes de l’océan Indien.

 

L6-300x225.jpg

Dès ses débuts, le Festival d’Art urbain a donné la part belle aux échanges entre artistes.

 

De grande envergure

Le Festival d’Art urbain est un moment unique dans le calendrier artistique de l’association La Teinturerie, destiné à atteindre l’objectif principal de l’organisation, à savoir le développement de l’art contemporain à Madagascar. Pour ce faire, l’évènement présente deux semaines de performances visuelles, d’installation d’art et des ateliers inédits, permettant aux artistes nationaux et internationaux d’explorer les liens artistiques et culturels entre les pays de l’océan Indien et du continent africain, dans le contexte urbain à Madagascar.
« Le festival est une opportunité pour nous d’amener l’art dans l’espace public afin de toucher une communauté plus large, de même que de permettre aux artistes invités internationaux de mieux s’imprégner de notre culture. Dans différents quartiers d’Antananarivo, mais aussi à Mahajanga, nous apporterons donc l’art au plus près d’une population qui n’a pas accès aux espaces d’exposition contemporaine », confie Tahina Rakotoarivony.

 

Textes : Andry Patrick Rakotondrazaka
Photos fournies (Is’Art Galerie)

 

http://www.lexpressmada.com/blog/magazine/festival-lart-urbain-va-a-la-rencontre-du-public/

http://www.dilanntours-madagascar.com/

 

D73_1114.JPG



26/10/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 93 autres membres